Aysha Orazbayeva et Lucie Roques | 20.08.2021 | 17h30

Saint-Chinian, Salle de l’Abbatiale – participation libre, minimum €5

La violoniste kazakhe Aisha Orazbayeva est réputée pour ses interprétations intrépides de la musique contemporaine et son approche radicale du vieux répertoire. Aisha Orazbayeva a reçu un Diapason d’Or en Mars 2019.
Elle sera accompagnée par la pianiste Lucie Roques.

En partenariat avec le Festival de Bardou.

Aisha Orazbayeva, violon
Roderick Chadwick, piano

PROGRAMME

Beethoven : Sonata, Op. 24, No. 5 : « Le Printemps »

Manuel de Falla : Sept Chansons Populaires Espagnol

Ravel : Sonate pour violon

Bartok : Danses Roumaines

Ravel : Tzigane

Les Artistes

La violoniste kazakhe Aisha Orazbayeva est réputée pour ses interprétations intrépides de la musique contemporaine et son approche radicale du vieux répertoire. Elle a sorti trois albums solo acclamés par la critique avec de la musique allant de ses propres compositions à Telemann et Sciarrino, et s’est produite à l’échelle internationale dans des lieux tels que le Carnegie Hall de New York, HAU2 Berlin et SuperDeluxe de Tokyo. Aisha a donné des récitals solos pour, entre autres, Radio France, BBC Radio 3, Reykjavik Arts Academy et Gagosian Gallery à Londres dans le cadre de l’exposition Ri-chard Serra. Avec le compositeur Adrian Corker, elle a co-écrit la musique du film The Have-Nots de Florian Hoffmeister et les séries télévisées The Village (BBC) et Tin Star (Sky Atlantic). Les maisons de disques Aisha sont sorties avec des variantes SN, Another Timbre, des enregistrements PRAH, Bigo et Twigetti, All That Dust et Nonclassical. Avec le pianiste Mark Knoop Aisha a reçu un Diapason d’Or pour leur enregistrement de Morton Feldman « Pour John Cage » en Mars 2019.


La musique accompagne Lucie Roques depuis son plus jeune âge. La clarinette au tout début et une fascination pour les chefs d’orchestre l’ont finalement fait choisir le piano, instrument-orchestre par excellence. Après des études dans le sud de la France elle décide de poursuivre son apprentissage supérieur à la Musikhochschule de Cologne en Allemagne durant quatre années dans la classe de Nina Tichman.


Elle se perfectionne ensuite au Conservatoire royal de Bruxelles où elle y obtient deux Masters dans la classe de Dominique Cornil.


Ses goûts musicaux la portent autant vers le répertoire solo que la musique de chambre et particulièrement en trio ou en sonate avec la violoncelliste Isis Balick. Lucie a notamment eu la chance de jouer avec orchestre le Quatrième Concerto pour piano de Beethoven avec l’ensemble I Capucini aux concerts de midi d’Enghien et avec l’ensemble I Musici Brucellensis à l’ULB dirigé par Zofia Wislocka. En 2018 elle obtient avec le Trio Kantu une année de résidence au sein de Chamber Music for Europe et grâce à cela a eu l’opportunité de participer à divers concerts (Festival en Poitou, Château de Karreveld, Maisons des Musiques – Bruxelles)


Elle s’est produite à plusieurs reprises au festival Superspectives dans un répertoire consacré aux compositrices françaises d’hier et d’aujourd’hui, dans un récital piano- flûte consacré aux compositeurs minimalistes ainsi que dans un hommage au compositeur français Olivier Greif. Lucie Roques est une personnalité originale, authentique, remarquée pour ses qualités artistiques alliant une énergie puissante à une extrême sensibilité. Elle enseigne depuis 2017 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier.