Bouclier Septet / 28.07.2018 / 21h

Saint-Chinian, Salle de l’Abbatiale – 12 € / 10 €

Les Frères Bouclier & Co. !

Dimitri BOUCLIER, virtuose de l’accordéon de concert, se livre à un véritable tour de force dans un programme alternant concertos et pièces virtuoses.

Dimitri et son frère Julien, rejoints par cinq musiciens, lauréats des prix internationaux et diplômés des meilleurs conservatoires d’Europe nous transportent dans leur univers musical composé des concertos français d’Angelis et Galliano, des plus belles pièces d’Astor Piazzolla et des envolées lyriques et virtuoses du répertoire russe.

Dès sa création, la critique et le public sont unanimes : « Un concert exceptionnel […] un mélange détonnant […] arrangements remarquables […] qualité technique impressionnante […] constante générosité dans l’expression […] leur investissement personnel et leur enthousiasme sont très communicatifs et le public a adhéré à cent pour cent. »

L’accordéon transfiguré !

Programme

Las Cuatro Estaciones Porteñas                                         Astor Piazzolla (1921-1992)

  • Verano Porteño
  • Otoño Porteño
  • Invierno Porteño
  • Primavera Porteña

 Opale concerto                                                                     Richard Galliano (1950*)

  • Moderato malinconio – Nobile ed expressivo
  • Allegro energico

Entracte

 Impasse                                                                                 Franck Angelis (1962*)

  • Allegro ritmico
  • Andante doloroso
  • Adagio sostenuto
  • Final – Allegro vivace

 Meditango                                                                             Astor Piazzolla

Michelangelo 70

Rondo Capriccioso                                                              Vladislav Zolotarev (1942-1975)

Adaptations pour le Septet : Julien Bouclier

Biographies

Dimitri BOUCLIER

Né en France (74) en 1989, Dimitri BOUCLIER débute l’accordéon à l’âge de 7 ans, fait ses débuts de soliste en récital et est invité en 1ère partie de grands concertistes dès l’âge de 10 ans.

Le parcours de Dimitri BOUCLIER est exceptionnel et son palmarès est brillantissime dès son plus jeune âge.
Il étudie l’accordéon auprès de son père, Thierry BOUCLIER, directeur de l’Ecole d’accordéon d’Annemasse et du Genevois, de Jacques Mornet, au CNIMA à Saint-Sauves d’Auvergne et participe aux Masterclass d’A. Skliarov, Y. Shishkin, W. Semionov, J. Crabb et est diplômé de la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de S. Chapuis.

Il devient entre 10 et 19 ans un des plus jeunes et plus prestigieux lauréats des grandes compétitions internationales : Klingenthal, Coupe Mondiale, Trophée Mondial.

En 2000, il remporte le concours international « Azzola-Zolotarev » d’Aubagne en catégorie concertiste moins de 12 ans.
En 2003, il obtient le 1er prix du grand concours international de Klingenthal (Allemagne) en catégorie concertiste moins de 15 ans.

En 2004, il remporte le 1er prix au concours « Jeunes Talents » de Montrond-les-Bains, le prix Max Francy et le prix André Thépaz.
En 2005, il remporte le Prix Alexandre Skliarov au concours international de la FAIV ainsi que les deux plus grands concours internationaux d’accordéon : le Trophée Mondial à la Bourboule et la Coupe Mondiale au Portugal en catégorie Junior Classique (-18 ans).

En mars 2008, il remporte le prix international de Montrond les Bains en catégorie concertiste senior.
En octobre 2008, à 19 ans, il est lauréat des plus grandes compétitions internationales d’accordéon de concert dont Premio di Castelfidardo, la Coupe Mondiale à Glasgow et le 1er prix à l’unanimité au Trophée Mondial de l’accordéon à Sarajevo en catégorie concertiste senior.

Il rejoint ainsi les très rares accordéonistes à avoir remporté le Trophée Mondial en catégorie Junior et Senior Classique (2ème français après Richard Galliano).
Si ce dernier a imposé l’accordéon dans les hautes sphères du jazz, c’est sur la scène classique internationale que Dimitri Bouclier veut installer son instrument. Les professionnels ne s’y trompent pas puisqu’il est engagé aux U.S.A. par l’ancien agent artistique américain de M. Rostropovitch, Yo-Yo Ma, G. Sokolov et régulièrement invité sur les ondes des grandes radios classiques (France Musique, RSR Espace 2).

Il est nommé lauréat à l’unanimité de la Fondation Georges Cziffra en 2010 et lauréat de la Fondation d’Entreprise Banque Populaire en 2013.

La perfection de son jeu et son charisme hors du commun lui valent de se produire en concert en récital solo, en musique de chambre et en soliste avec orchestre en France, Suisse, Allemagne, Ecosse, Portugal, Italie, Bosnie, Serbie, où il ravit déjà un public exigeant. Il joue également en concert en duo avec son frère Julien, violoniste, avec lequel il est lauréat des concours internationaux de musique de chambre de Castelfidardo, de Roubaix et Glasgow. Parallèlement à son activité de son concertiste, il enseigne l’accordéon au Conservatoire de Musique de Pully et à l’UAM de Genève.

Julien BOUCLIER, violon

Elève de V. Reynolds, M.A. Nicolas et J. Ter Merguerian, il est diplômé de la Haute Ecole de Musique de Genève d’un Master de concertiste et musicien d’orchestre, d’un Certificat supérieur de contrepoint et fugue et d’un Master de pédagogie. Lauréat de plusieurs prix internationaux de musique de chambre en France, Italie et Royaume-Uni, le duo qu’il forme avec son frère Dimitri Bouclier a joué dans de très nombreux festivals partout en France et en Europe (Festival Radio France Montpellier, Lille Piano Festival, Cully Classique, Jeudis Musicaux de Royan, Festival International de Kragujevac) et est régulièrement invité sur les ondes de France Musique et de la Radio Suisse Romande.

Gaëlle-Anne MICHEL, violon

Elève de M.A. Nicolas, J. Ter Merguerian, S. Gessner et T. Papavrami, elle est diplômée de la Haute Ecole de Musique de Genève d’un Master de soliste et d’un Master de musicien d’orchestre. Elle est lauréate de nombreux concours (Vatelot- Rampal, Wattrelos, Monterosa-Kawaï, Flame). A Londres depuis 2013, elle est également diplômée de la Guildhall School en Artist Diploma et, artiste freelance, elle se produit avec de prestigieux orchestres (English Chamber Orchestra, Britten Sinfonia, National Theatre) et en musique dechambre notamment avec ses sœurs « le Trio Michel dans de prestigieux festivals tels que le festival de la Roque d’Anthéron et le festival Chopin.

Clément Sozanski, alto

Après avoir obtenu son DEM à Besançon, il entre en perfectionnement au CRR de Paris puis en licence au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt. En 2015, il réussit le concours d’entrée au CNSMD de Lyon, il y étudie dès lors dans la classe de Françoise Gnéri et de ses assistants, Dominique Miton et Nicolas Mouret. A l’occasion de différents stages et master-classes, il suit l’enseignement d’autres professeurs de renom tels que Tatjana Masurenko, Garth Knox ou encore Bruno

Giuranna. En 2013, il est lauréat du Concours du Jeune Musicien de Besançon et joue en soliste avec l’Orchestre Philarmonique de Besançon.

Laure-Hélène Michel, violoncelle

Entrée à 15 ans au C.N.S.M.D. de Lyon à l’unanimité dans la classe d’Yvan Chiffoleau, elle obtient son Master à 20 ans, mention très bien à l’unanimité, avec les félicitations du jury. La même année, Laure- Hélène réussit le concours d’entrée au Mozarteum de Salzburg ou elle effectue 2 ans de Postgrade avec le violoncelliste italien Giovanni Gnocchi. Elle vient tout juste de rentrer dans la classe de François Salque à la HEMU de Lausanne, ou elle effectuera un deuxième Master, spécialisé « soliste ». Elle remporte son premier concours à l’âge de 6 ans, et devient par la suite lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux : concours Vatelot Rampal à Paris ; Maurice Gendron à Fontainebleau ; Valsesia Musica en Italie; FLAME à Paris, premier prix au concours Mainardi à Salzburg. Elle est lauréate de la fondation Banque Populaire.

Yannick Trotoux, contrebasse

Né à Caen, il y étudie la contrebasse au CNR, dans la classe de Michel DUTRIEZ et obtient son Diplôme d’Études Musicales en 2008. Il intègre ensuite la classe de Bernard CAZAURAN (puis Cédric CARLIER) au CNSMD de Lyon, où il obtient un Master en juin 2013. Il se produit avec l’Orchestre de Caen, l’Opéra de Lyon, le Vlaamse Opera, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire ou encore Les Musiciens du Louvre/Grenoble. Il étudie l’écriture et l’orchestration au CNSM et la pédagogie de la contrebasse au Conservatoire de Paris. Il est professeur au Conservatoire du Havre.

Aude-Liesse Michel, piano

Elle débute l’étude du piano à Romans auprès de ses parents. En 2010, elle remporte un premier prix ainsi que le prix spécial de la meilleure interprétation de musique française au concours Chopin de Budapest dans la catégorie des moins de 15 ans. La même année, elle réussit à l’unanimité l’entrée à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Nelson Goerner et obtient en juin 2015 son diplôme de Master Interprétation. Elle a ccorde une grande partie de son temps à la pratique de la musique de chambre, que ce soit en trio avec ses deux sœurs, ou dans d’autres formations, telles que la sonate, le quintette et le trio avec clarinette, ou avec cor. Ces nombreuses expériences l’ont amenée à travailler avec de grands noms tels que Anne Queffélec, Yves Henry, Itamar Golan, le Trio Wanderer, Yovan Markovitch, Emmanuel Strosser, Claire Desert, Hatto Beyerle, Avedis Kouyoumdjian, Lise Berthaud, Olivier Charlier, François Salque, Jacques Rouvier, Ferenc Rados, Giovanni Gnocchi.