Ensemble Zelenka | 27.07.2019 | 21h

Saint-Chinian, Salle de l’Abbatiale – 10 € / 8 €

L’Ensemble Zelenka, c’est une histoire d’amitié entre des musiciens, passionnés par la musique de chambre, en particulier par la sonate baroque, traitée avec une coloration originale et rare, qui dévoile un je-ne-sais-quoy de singularité à cette formation.

Ils dynamisent le répertoire baroque en l’éclairant d’une interprétation fougueuse, moderne et rafraîchissante au travers d’œuvres admirables et brillantes de Haendel, C.P.E. Bach, Fasch et Zelenka,.
Le grand art baroque trouve ici d’autres lettres de noblesse, une avenante touche de classicisme, une fierté mélodique et une noblesse de la sonorité, une coloration qui embellit la moindre des parties de ces sonates, une inventivité à toute épreuve…

LE PROGRAMME

Jan Dismas Zelenka (1679-1745)

Sonate n° 3 en trio pour hautbois, violon, basson et basse continue  – si b Majeur ZWV.181/3

Les six Sonates en Trio de Zelenka (Z181) sont parmi les œuvres de musique de chambre les plus extraordinaires du XVIIIe siècle et sont sans aucun doute les pièces les plus difficiles écrites pour les instruments à anches de style baroque. Toutes les sonates sont « plus grandes que nature » et affichent la virtuosité du compositeur et des interprètes. La musique de Zelenka n’a que récemment attiré l’attention des musiciens et du public du XXe siècle. Nous vous proposons la troisième sonate de ce recueil originalement écrite pour hautbois, violon, basson et basse continue.

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Sonate en trio pour deux dessus et basse continue  – sol mineur HWV. 393

Comme beaucoup de ses contemporains, Haendel fut un compositeur extrêmement fécond. Il produisit dans à peu près tous les genres pratiqués à son époque des œuvres d’importance majeure, que ce soit en musique instrumentale ou vocale.
Avec la sonate en trio en sol mineur extrait de l’opus 2 publié en 1731, (mais certainement composé bien des années avant), on a là certainement quelques des meilleures pages que le musicien ait consacrées à la musique de chambre : outre une belle maîtrise contrapuntique, il y affiche une grande fluidité mélodique aussi bien qu’une appréciable verdeur rythmique.

Johann Friedrich Fasch (1688- 1758) 

Sonate en quatuor pour hautbois, violon, basson et basse continue – ré majeur FaWV N:D1

La musique de Fasch, le compositeur le moins connu de notre programme, a souvent été comparée à celle de son ami Telemann. Bach montra de l’intérêt pour ses œuvres en recopiant cinq de ses suites pour orchestre. Voilà qui suffit à attiser la curiosité à l’égard de ce musicien. Comme certains de ces contemporains, Fasch a été attiré par le caractère expressif du basson, instrument à la couleur sombre, et dont Chloé démontrera sa capacité à évoquer une variété de couleurs et d’humeurs.

Carl Philip Emmanuel Bach (1714-1788)

Sonate en trio pour deux dessus et basse continue – ré mineur Wq.145

Dès 1731 (probablement sous la supervision de son père) et pendant une vingtaine d’années, Emanuel Bach s’adonna à ce genre typique du baroque de la sonate en trio mettant en jeu deux instruments mélodiques avec basse chiffrée. Il nous a laissé une vingtaine d’œuvres de ce type dont celle choisie par l’ensemble Zelenka (Wq 145) et écrite en 1731.
Tout en étant influencé au départ par le style contrapunctique de son père, les œuvres de Carl Philipp Emanuel Bach adoptent la mode de son temps, largement influencée par le style italien, et inaugure les prémices du style classique. Sa musique était admirée de Haydn, Mozart et Beethoven.

Les Interprètes pour ce concert :

Guillaume Pierlot, (orchestre Philharmonique de Radio France) – Hautbois

Issu d’une illustre dynastie de musiciens, Guillaume PIERLOT est un musicien réputé.

Actuellement second hautbois solo à l’Orchestre Philharmonique de Radio France, il est également hautbois solo de la Musique de l’Air et se produit régulièrement au sein de l’orchestre de l’Opéra de Paris, de l’Orchestre de chambre de Paris, le Paris Mozart Orchestra et de formations de musique de chambre (Aulos Trio, Ensemble Stringendo …)

Ana Millet (orchestre Philharmonique de Radio France) – violon

Née à Buenos Aires , Ana MILLET commence ses études de violon à l’âge de 4 ans au Centre Pierre Rodes avec R. Papavrami.

Elle entre en 2000 au CNSM de Paris dans la classe de Boris Garlitsky et y obtient en 2004 un premier prix de violon. Cette même année, elle intègre le cycle de Perfectionnement Violon solo et la classe de Claire Désert et Ami Flammer en Formation supérieure de musique de chambre.

Elle a un remarquable parcours scénique : nombreux concerts en soliste en France (Paris, Bordeaux, Grenoble, Cannes…), au Portugal, en Italie, et en Espagne (Granada, Toledo, Feria de Séville et le Palacio Real de Madrid en présence de Sa Majesté la Reina Sofia), concerts en musique de chambre (quatuor à cordes, trio avec piano) à Paris, Bordeaux, Grenoble, et en Alsace.

Parallèlement, Ana est violoniste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France et du groupe Langage Tango.

Chloé Kieken, basson

Titulaire d’une Médaille d’Or à l’unanimité dans la classe de Jean-Louis Ollé et du premier prix de musique de chambre au Conservatoire de Lille, Chloé Kieken est admise en 2001 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe d’Amaury Wallez.

Elle obtient en mai 2005 le Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique avec mention Très Bien dans les classes de Carlo Colombo et Jean Pignoly. Elle se perfectionne ensuite à la pratique de la musique contemporaine au sein de l’atelier XXème de Fabrice Pierre et entre en septembre 2006 en cycle supérieur de musique de chambre au C.N.S.M. de Paris dans la classe de Lazlo Hadady et Michel Moragues.

Après 5 ans passées au sein de la Musique de la Gendarmerie Mobile, Chloé évolue maintenant dans différents orchestres tel que l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Orléans Concerts, les ensembles Cenoman, Musicatreize…
Par ailleurs elle enseigne au conservatoires de Clamart et de Saint-Jean-de-la-Ruelle.

Héloïse Dely, contrebasse

Après un premier prix de contrebasse et de musique de chambre au CRR de Nice, Héloïse Délyintègre le Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jean-Paul Céléa. Elle y obtient un diplôme de formation supérieure Mention très bien en 2007.A Paris elle participe à plusieurs projets musicaux allant du théâtre musical à la musique de chambre.Avec le quintette Zelenka elle obtient une licence au CNSM de Paris en 2011.La même année elle intègre la classe de Bernard Cazauran au CNSM de Lyon où elle se perfectionne. Elle sort diplômée avec Mention Très Bien à l’unanimité en juin 2012.
Passionnée par le métier de musicien d’orchestre, elle se produit régulièrement au sein de L’Orchestre de Chambre de Paris, L’Orchestre de Paris, L’Orchestre Philharmonique de Radio france, L’Opéra de Paris, sous la direction de chefs prestigieux comme Paavo Jarvi, Philippe Jordan, Riccardo Chailly ou Pierre Boulez.

Myrrha Principiano, clavecin

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Paris – classes d’Olivier Baumont et Blandine Rannou-  ainsi que de l’Université de Paris-IV Sorbonne, Myrrha Principiano enseigne le clavecin au conservatoire du Havre (CRD) et au conservatoire de Houilles (CRC) dans les Yvelines.

Elle s’est produite dans divers festivals tel que le Printemps des Arts de Monte-Carlo, les Nuits Musicales de Mazaugues, Le Festival Baroque du Pays du Mont-Blanc, ou encore Le Festival de Musique de Cordes-sur-Ciel.

Musicienne multi-clavieriste, Myrrha Principiano s’est formée à l’orgue auprès de Jean Regnery et au pianoforte avec Edoardo Torbianelli et Piet Kuijken, ainsi qu’au clavicorde avec Benjamin Steens.

Son parcours lui ayant permis de bénéficier des conseils de clavecinistes de renommée internationale tel que Fabio Bonizzoni à la Fondation Royaumont, ou encore d’Elisabeth Chojnacka et Andreas Staier lors de Master Class, elle n’en reste pas moins marquée par l’enseignement de ses premiers professeurs qui furent André Raynaud, Brigitte Haudebourg, Christine Lecoin et Elisabeth Joyé .