The Buddy Jazz Club | 13.06.2019 | 21h

Saint-Chinian, Cloitre de l’Ancienne Abbaye – 8€ / 6€

Le Buddy Jazz club est formé de musiciens qui se sont rencontrés à la Nouvelle Orléans dans les rues mythiques de la Mecque du Jazz, au milieu de sessions enflammées dans les plus célèbres clubs qui ont vu la naissance du jazz. Tout naturellement un groupe d‘amis s’est formé qui, très rapidement, s’est transformé en groupe de musique.

Imprégnés par cette musique qu’ils chérissent depuis de nombreuses années mais aussi par cette énergie bien propre à la Nouvelle Orleans, les musiciens du Buddy Jazz Club vous proposent un savoureux mélange de ce qu’il se fait de plus chaud en matière de jazz. Ils vous feront voyager dans les années 1920 a 1945 pour vous faire découvrir les musiques de la Nouvelle Orléans comme les « Second Line » parade, les standarts incontournables, des rags et du swing, avec une rythmique de feu et des solistes d’exeptions.

Ecoutez le Buddy Jazz Club

Biographies

Noé Codjia

Noé Codjia est un trompettiste de jazz français. Élève en musique classique pendant de longues années, il s’initie au jazz à la fin de ses études classiques. Il obtient en 2014 son DEM dans les deux disciplines. Cette même année il intègre la prestigieuse université Américaine, The New School For Jazz And Contemporary Music. Son expérience à New York est riche en rencontres, il y joue en tant que leader et sideman. Il a l’opportunité de se
représenter dans de nombreux clubs de jazz comme le Shrine, Silvana, Tomi Jazz, Club Bonafide… Il fréquente également depuis un certain nombre d’années les  festivals de jazz d’été tels que JAZZ IN MARCIAC où il joue depuis deux ans.
Noé Codjia retourne à Paris en 2016 où il s’y installe.

Nicolas Oustiakine

Issu d’une famille de musiciens, Nicolas OUSTIAKINE a suivi les formations de music’halles et de l’imfp (salon de provence  auprès de michel Zenino) ou il apprend a manier la contrebasse.  Très interréssé par divers styles de musiques ainsi que par les  différentes facettes du spectacle vivant en général, le jazz, le  swing sont comme un fil rouge apportant continuité et homogénéité à un parcours très divers. Aujourd’hui les concerts s’enchainent, et le plaisir manifeste de partager est de faire de la musique est toujours ardent, le creatif tend à épouser la tradition au sein de  formations jazz/swing, world et music actuelles.

Nicolas Larozas

Dans un premier temps, le guitariste Nicolas Laroza étudie au conservatoire et termine ses études musicales avec l’obtention du DEM jazz. Guitariste au sein de différents formations de jazz il se met par  la suite au trombone pour se concentrer sur des formations swing et New Orléans (Buddy Jazz Club, Jazz de Paris, Bawling Cats ou encore le Petit Orléans). Passionné de voyage il s’aventure sur plusieurs continents en  s’intéressant à différents styles musicaux mais également pour s’investir dans des projets culturels et solidaires auprès de jeunes en difficulté.  Ces dernières années il a eu l’occasion de faire plusieurs séjours à la New Orléans où il se produit avec des musiciens locaux.

Ophélie Luminati

Ophélie Luminati à commencé la batterie à 14 ans. Elle obtient son bac musique à 18 ans, puis rentre au conservatoire à rayonnement régional de Toulouse en batterie puis en jazz, et à l’université du Mirail en musicologie jazz. A 22ans elle quitte l’université du Mirail avec un DUG (2ANS) et obtient son DEM de jazz et son prix de batterie à 25ans. Elle joue dans plusieurs styles différents Ashbury Girls, Théorie des Cordes, Jenifer Machine, Aspirine,
Raphael Tristan quartet, Lioness Shape, mais se spécialise en jazz traditionnel notamment avec le bardi manchot, Royals Pickles, Honky Tonk Sail, Le Buddy Jazz Club, le Old Fish Jazz Band…  Elle s’est produit dans plusieurs pays; France, Turquie, Royaume-Uni, Amérique du Nord, Togo…, et à enregistré plusieurs albums comme « I’m not Rought », « La conférence de Bornéo », « Aspirine »,  « En attendant ». En 2018 elle gagne le concour de drum féminin « Hit Like A girls contest » France et devient jury en 2019.

Camille Holzer

Camille Holzer débute la guitare à l’âge de 13 ans. Musicien éclectique , 2 courants musicaux le passionnent: le jazz et les musiques orientales/balkaniques. Après un apprentissage au sein de centre de formations (IMFP , CMDL ) il continue d’ alimenter sa  curiosité et sa musique en voyageant régulièrement en Turquie et  Bulgarie .Aujourd’hui basé à Toulouse il se produit dans différentes formations alliant ces musiques.

REMI SOUYRIS

Né à Lavaur dans le Tarn,Rémi Souyris y débute enfant la clarinette à l’école de musique locale la Lyre de Lavaur.C’est à l’orchestre d’harmonie de celle-ci qu’il apprend le jeu en orchestre ;une fois adulte il intègre la licence musicologie jazz à l’université Jean Jaurès à Toulouse .

Il poursuit actuellement ses études au conservatoire de Toulouse en section jazz (au saxophone et à la clarinette) et l’étude de la clarinette à la Lyre de Lavaur devenue récemment antenne du conservatoire départemental du Tarn.

Bercé dès son plus jeune âge par la musique de Louis Armstrong et Charlie Parker, il découvre le jazz plus profondément à l’adolescence ,fortement influencé par le blues, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers des clarinettistes tels que Johnny Dodds, Sidney Bechet et Edmond Hall. D’autres instrumentistes comme Louis Armstrong, Charlie Parker, Jelly Roll Morton , Duke Ellington, Charles Mingus, Sonny Rollins, Lester Young sont également des grandes influences.

D’autres musiques sont également source d’influence comme le samba ou le fado.