Virginie Teychené | 14.06.2019 | 21

Saint-Chinian, Cloitre de l’Ancienne Abbaye – 15€ / 12€

Biographies

Virginie Teychené

Largement autodidacte, forgée par la scène, l’art de Virginie Teychené a une assurance que seules les situations les plus diverses peuvent donner.
Attirée très tôt par le chant sous toutes ses formes, elle écume la discothèque paternelle. Plus tard, elle chante dans des groupes de pop et de jazz tout en étudiant le droit et la littérature à Aix-en-Provence.
En 2005, Virginie intègre le collectif W.E à la Seyne sur mer où elle parfait sa culture du Jazz. Plusieurs concerts, notamment au festival “Jazz au Fort Napoléon” de la Seyne et dans le Sud de la France, lui permettent de se faire connaître.
En 2008, elle sort son premier disque, “Portraits”, et reçoit le Prix du Jury et le Prix du Public au festival de Jazz de Juan les Pins.
Trois autres albums suivent, sous le label Jazz Village d’Harmonia Mundi, avec les musiciens qui l’accompagnent depuis le début : Gérard Maurin, Stéphane Bernard, Jean-Pierre Arnaud, et des solistes invités (Olivier Bogé, Patrick Torreglosa, François Chassagnite, Eric Le Lann, Olivier Ker Ourio).
On y loue la ductilité et le timbre de la voix de Virginie, l’authenticité de ses interprétations, son sens aigu du rythme qui lui permet de passer des tempi les plus lents aux plus rapides. À l’aise aussi bien en anglais qu’en brésilien ou en français, ses quatre albums lui permettent d’exploiter les multiples facettes de sa voix :

Alex Dutilh, France Musique : « Des graves soyeux et des aigus limpides. Comme toutes les vraies chanteuses de jazz, Virginie Teychené s’avère avant tout musicienne. Scat d’une fluidité parfaite, prise de risque dans des impros sans clichés, timbre subtilement voilé, elle ne joue pas à la chanteuse de jazz, elle est simplement et superbement jazzwoman.»

Franck Bergerot, Jazz Magazine : « Elle swingue avec un bonheur communicatif, improvise avec une musicalité rare.»

Pierre Gros, Culture Jazz : “Virginie n’hésite pas à se mesurer à quelques chansons emblématiques du répertoire populaire français en se les appropriant par de petites touches personnelles, jouant de sa voix comme un peintre rejouant les plus célèbres tableaux du Louvre”.

Elle a été l’invitée des festivals de jazz de Marciac, Antibes Juan les Pins, Marseille (Jazz des 5 continents), Toulon, Sens, Chatellerault, Maisons-Laffitte, Pescara, Sarrebrück…

Jean Pierre Arnaud

Né le 26 septembre 1961, Jean-Pierre Arnaud suit des études au conservatoire de Marseille entre 1977 et 1980, en classe de percussion classique.
Batteur autodidacte, il fait ses classes dans le club de jazz de son père au contact des plus grands comme Kenny CLARKE, Max Roach, Art Blakey, …Il s’impose très jeune comme un des batteurs de jazz les plus en vue sur Marseille et sa région. A l’âge de 15 ans il joue régulièrement en club et il est rapidement amené à se produire aux côtés de nombreux solistes : Eric Barret , Georges Arvanitas, Jean-Loup Lognon, Lou Bennet, Peter King, …

Dès 1980, il se produit sur des scènes nationales et internationales, avec des artistes de renoms tels que : Didier Lockwood, Alain Jean-Marie, André Villeger, Barney Willen, Christian Escoudé …

Dans les années 90 il s’installe à Paris et s’impose rapidement comme un des batteurs majeurs de la scène française. Il se produit sur les plus grandes scènes en France et à l’étranger au sein de formations telles que :

⁃ Johnny Griffin quartet avec Hervé Sellin et Ricardo Del Fra
⁃ Michel legrand trio (avec Marc-Michel Lebevillon contrebasse)
⁃ Olivier Hutman trio (avec Thomas Bramerie) et Ted Nash
⁃ Dick de Graaf European quartet ( Eric Legnini piano, Thomas Bramerie contrebasse)
⁃ Quintet des frères Belmondo avec qui il enregistre « Belmondo Quintet » & « For all friends »
⁃ Michèle Hendrix quintet
Il est le batteur de l’orchestre dirigé par Patrice Caratini pour la reprise de l’enregistrement de « Anna Livia Plurabelle » d’André Hodeir.

Depuis plus de 20 ans, il participe activement à plusieurs projets musicaux : Olivier Temine quintet, Eric Le Lann acoustique quintet, Zénino Témime Arnaud Trio, « Take the Coltrane » , Lavelle Quartet, Virginie Teychené quintet,

A également joué avec : Tom Harrell, Georges Coleman, Dizzy Gillespie, Lee Konitz, Barney Kessel, Mal Weldrom, Horace Parlan, Dee-Dee Brigdwater, N.H.O.P, Chico Frideman, Joe Newman, Sony Grey, Glenn Ferris, John Hendrix, Art Framer, Lalo Schifrin, Deborah Brown, Less McCann, Kirck Lightsey, Tal Farlow, Antonio Farao, Franck Wes, Archie Shep, …

Gérard Maurin

Contrebassiste, guitariste, arrangeur, compositeur. Enseigne l’harmonie, la guitare et l’arrangement au sein de l’Institut Musical de Formation Professionnelle de Salon-de-Provence (I.M.F.P).

Médaille d’or du CNR de Marseille en jazz, harmonie, contrepoint, il complète sa formation auprès de Jackie Byard, Georges Russel, Bill Dobbins…
Il débute sa carrière comme guitariste et multiplie les expériences avec Lionel et Stéphane Belmondo, Michel Petrucciani, Toots Thielemans, ainsi qu’au sein de groupes pour lesquels il écrit et arrange (Agartha,  Synthésis). On peut alors l’entendre dans des festivals réputés ( Ramatuelle, Hyères, Nice, La Seyne sur Mer…) en première partie d’artistes tels que John Scofield, Horace Silver, Woody Shaw… et dans les clubs et salles de concerts en Europe (Suisse, Italie, Allemagne, Suède…).

Depuis quelques années, il se consacre à l’arrangement, la composition, la pratique de la contrebasse et accompagne : Bobby Porcelli, Pete King, Bob Gulotti, André Villéger, Daniel Huck, Sandy Patton, Bob Garcia…

Il concrétise également son travail dans le cadre du collectif « Workshop Experience » (W.E) et au sein du quartet autour de la chanteuse française Virginie Teychené.

Stéphane Bernard

Stéphane Bernard est originaire du sud de la France. Son parcours de musicien de jazz est atypique : après des études de piano classique menée en parallèle à des études universitaires, il fait ses classes dans le milieu du jazz varois.

Passionné par la musique noire américaine, il se consacre au jazz, participe à de nombreux projets et écume les festivals. Il prend une part très active dans le collectif « Workshop Experience » où il rencontre la chanteuse Virginie Teychené, dont il est l’accompagnateur privilégié.

Videos sur le site de Virginie Teychené